Trois étonnements stellaires pour se la péter pendant les nuits d'été

Ça vous énerve aussi, tous ces gens béatement heureux de patauger dans la vase, nus comme des vers en slip ? Moi, j'ai une solution pour effacer ces fâcheux sourires : je leur rappelle que les jours raccourcissent. Winter is comiiing !

 Je plaisante, j'aime l'été, peut-être même plus que l'hiver. Car malgré ses mouches et ses moustiques, malgré l'inéluctable chaleur qui ne vous épargne que le temps d'une douche, de laquelle vous sortez et ne savez soudainement plus si vous êtes encore mouillé ou déjà en sueur, malgré tous ses défauts, l'été porte son lot de beautés naturelles à observer. Je parle bien sûr des orages, mais aussi du ciel dévoilant une flopée d'étoiles visibles à l’œil nu.

Non, pas celles-là, ça c'est des galaxies vues par les télescopes spatiaux.
Faut pas rêver non plus.

 J'ai choisi de vous parler de trois étoiles visibles en été, et facilement identifiables :
  • Mizar, dans la constellation de la Grande Ourse,
  • Arcturus, dans la constellation du Bouvier,
  • Véga, dans la constellation de la Lyre.
 Les constellations ne sont pas forcément évidentes à identifier, en astronomie amateur on se repère grâce à ce qu'on appelle des astérismes. Ce sont des formes géométriques simples, composées des étoiles les plus brillantes du ciel, parfois au cœur d'une même constellation et parfois prenant des étoiles de plusieurs constellations.

 On va donc se servir de l'astérisme le plus connu de tous, celui de la Casserole, pour repérer Mizar et Arcturus. On va aussi repérer le Triangle d'été, triangle isocèle couvrant une grande partie du ciel d'été avec Véga et Deneb à sa base, Altaïr à la pointe.


Mizar, ou l'échangisme céleste

L'avant-dernière étoile au bout de la casserole.

 Mizar est une étoile au pluriel. D'ici, elle semble former avec Alcor ce qu'on appelle une étoile double, autrement dit deux étoiles en orbite chacune autour de l'autre, et c'en est même le spécimen le plus visible du ciel. D'ailleurs, c'est la première étoile double découverte, c'est aussi la première étoile double photographiée, et c'est l'une des premières étoiles doubles dont on s'est dit qu'en fait, ce n'est peut-être pas une étoile double... Et « on » avait raison, c'est bien plus que ça !

 Survient une déception : il s'avère que Mizar et Alcor forment très certainement une étoile double optique. Ça signifie qu'elle ressemble beaucoup à une étoile double de là où on est, mais en réalité elles sont trop loin l'une de l'autre. Bon, donc Alcor est juste une étoile lambda, aussi paumée que notre Soleil.


On ne dirait pas comme ça, mais il y a 2 500 milliards de kilomètres qui les séparent.

 Et Mizar alors ? Pas de panique. Tout n'est pas aussi décevant puisque Mizar, elle, est composée non pas de deux, mais de quatre étoiles ! Deux systèmes binaires pour le prix d'un ! On a d'un côté un couple d'étoiles se tournant autour, de l'autre côté la même chose, et ces deux couples sont eux aussi en orbite l'un autour de l'autre ! C'est bien sûr impossible à voir à l’œil nu, mais simplement l'imaginer en observant l'étoile est déjà satisfaisant.


Arcturus, mi-ours mi-sanglier et mi-géante rouge

Facile, vous longez la queue de la casserole et après c'est tout droit.

 Plutôt que de tergiverser avec des calembours sur Kaamelott, je préfère vous annoncer la nouvelle toute crue : Arcturus est à la fin de sa vie. C'est triste, mais c'est comme ça. Elle n'en a plus que pour quelques millions d'années. Bon, elle a eu une belle vie, puisqu'elle a passé plus de 10 milliards d'années à briller.

 En plus, bon, notre Soleil quand il partira, ça va faire pfffffrrrrpflrt et plus rien. Arcturus, ses funérailles, ça va péter ! Ça va littéralement péter ! Elle va grossir de plus en plus jusqu'à un point critique où... Ben, où ça va péter.

Voilà l'idée la plus proche qu'on puisse se faire aujourd'hui de ce à quoi ressemble une supernova de près.

 La différence, c'est que notre Soleil est une petite étoile. Arcturus, elle, est une géante rouge. C'est donc une étoile qui a vécu assez longtemps pour consumer tout l'hydrogène de son noyau, elle doit consommer la matière des couches supérieures pour continuer à brûler. En résulte une contraction du cœur, une expansion des rejets (d'où l'augmentation de volume) et un refroidissement à la surface (d'où la couleur rouge).

Tiens, un dessin moche, ça faisait longtemps !


Véga, l'héritière du trône

On est en août, le soleil vient juste de se coucher et on ne voit que trois étoiles au zénith ?
C'est le Triangle d'été, et Véga est la plus brillante.

 Savez-vous que la Voie Lactée, cette traînée lumineuse traversant le ciel d'un bout à l'autre, est tout bêtement une vue en tranche de notre galaxie ? Notre système solaire est situé à sa périphérie. La galaxie tourne, et comme tout truc qui tourne, ça tourne plus sur les côtés qu'au milieu. Nous, on va à 230km/s. Par seconde, hein. On atteint quasiment le million de kilomètres par heure.

 Du coup, ne jouez pas les étonnés si je vous dis que ça bouge au-dessus de nos têtes. Ça ne bouge peut-être pas à vue d’œil, mais chaque fois que vous regardez les étoiles, elles ne sont plus tout à fait au même endroit que la fois précédente. Même l'étoile polaire bouge. D'ici quelques temps, l'étoile polaire elle va se retrouver à perpète, et quand on aura besoin de repérer le Pôle Nord on n'aura plus que nos yeux pour pleurer et nos smartphones pour nous dire « c'est par là abruti ».

 Qu'est-ce qu'elle vient ficher là, Véga ? Dans 12 000 ans, qu'on ait des smartphones ou pas ne sera plus important, puisqu'on aura une toute nouvelle étoile polaire : Véga. La même Véga tellement loin du pôle aujourd'hui qu'on ne la voit même pas en hiver !

 Ça vous la coupe, hein ? Hein ?


Partez pas, il y a des travaux pratiques !

 Maintenant, le but du jeu va être de vous entraîner à repérer d'abord les astérismes les plus connus, puis les constellations, et enfin à reconnaître les étoiles. Vous avez un mois pour perfectionner tout ça, car le 11 août il y aura la Nuit des Étoiles.

 Entre le 8 et le 13 août chaque année, la Terre fonce à 100 000km/h dans un nuage d'astéroïdes. Quand ces cailloux touchent l'atmosphère, ils entrent immédiatement en combustion, c'est ce qu'on voit depuis le sol et qu'on appelle des étoiles filantes, alors que ce ne sont pas des étoiles, et qu'elles ne filent pas, elles brûlent et se consument jusqu'à ce qu'il n'en reste que de la poussière.

 
JE FOOOOOOOONDS !!

 Bref, c'est cruel mais p'taing c'est beau hein ! Le 11 août la Terre sera en plein milieu de ce nuage, là où les étoiles filantes seront les plus nombreuses, et ce jour-là, beaucoup d'observatoires proposent aux amateurs de visiter gratuitement les locaux, souvent même les astronomes nous présentent les astres, nous parlent de certains phénomènes célestes... N'hésitez pas à vous renseigner !

 Et si vous êtes en vacances, vous pouvez toujours vous poser sur la plage et compter les météorites. Et tant qu'à faire, trouvez-vous une carte des étoiles, voire un petit guide explicatif, c'est toujours plus sympa d'avoir des infos sur les étoiles que de juste connaître leur nom. N'oubliez pas de prendre une lampe rouge avec vous, car la lumière rouge ne vous éblouira pas et votre œil n'aura pas besoin de s'adapter au noir après la lecture.


 Sources :
Connaître et reconnaître les étoiles de Pierre Kolher, aux éditions Ouest France,
Étoiles et planètes de Robin Kerrod, aux éditions France Loisirs,
Le ciel, la nuit, guide d'observation stellaire très complet (il y a même la loupiote rouge) de Robin Kerrod, aux éditions Nathan.

2 commentaires:

Quentin a dit…

Je t'interdis de traiter la Voie Lactée de trainée !
En tout cas, excellent article, comme d'hab' !
Vivement le 11 Août qu'on puisse voir la pluie de météores calcinants.

P.S. : Le "JE FOOOOOOOONDS !!", il vient bien de Scrubs ? :D

Belore a dit…

Haha, j'ai failli faire une blague sur la "traînée" mais je me suis retenu. ^^ Malheureusement pour Scrubs, c'est sur ma liste des séries à regarder mais je ne m'y suis pas encore mis. C'est plutôt une référence à Roger Rabbit !

Merci beaucoup, c'est motivant d'avoir des retours positifs !

blogger